La mémoire des mains

Sicile, années quatre-vingt, atelier d’artiste. Une petite fille de cinq ans regarde attentivement son grand-père qui est en train de sculpter son visage dans la glaise/plâtre. Elle se penche sur l’histoire de son travail et son grand-père lui répond quelque chose dont nous ne réussissons pas à entendre un mot. Il s’agit d’une mémoire quasiment effacée comme toutes nos mémoires d’enfance : nous essayons de les recréer mais aucun effort nous les rendra.
Peut-on récupérer nos souvenirs d’enfance à travers une intuition ? Elle existe. Une volonté de ne pas oublier, récréant une situation déjà vécue dont on ne garde que des sensations, des images floues, des sons et des bruits, des phrases confuses.
D’ici naît un besoin de récréer une situation similaire qui puisse permettre de se réapproprier ce moment-là pour récupérer une mémoire qui n’est pas seulement personnelle mais universelle.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s